Cas d’une crise contractuelle et diplomatique

Contexte :

Une ville européenne reprend soudainement le contrôle d’une de ses installations de service public en portant des accusations graves contre l’opérateur privé qui exploite ces installations. L’opérateur doit faire face à une crise à double niveau : une mise en cause grave de sa réputation et un incident diplomatique potentiel entre la France et ce pays européen.

Ce qu’on a réalisé :

  • Des rendez-vous ciblés avec des journalistes, des leaders d’opinion et des parties-prenantes,
  • Une conférence de presse avec les principaux médias nationaux et locaux,
  • Une campagne d’achat d’espace offensive,
  • L’accompagnement en communication des étapes juridiques et judiciaires avec les acteurs impliqués (relations médias, argumentaires ciblés, Q&A).

Spécificité :

Des risques importants de répercutions de la crise sur les relations bilatérales entre les pays.

Durée :

2 semaines en cellule de crise puis suivi sur un an des étapes juridiques

Nos « Plus » :

Une bonne évaluation des risques commerciaux et de réputation qui a permis une réponse ciblée en fonction des parties-prenantes (locale pour les usagers des services publics, nationale auprès de la presse du pays, gouvernementale et internationale).